Le miel

14 septembre 2022

Le miel : produit de luxe

Cet article vous donne un aperçu des principaux éléments à connaitre sur ce produit de grande consommation. Si vous voulez davantage de détails, on vous conseille de lire notre dossier complet disponible ici.

NB : un podcast réalisé en partenariat avec France Bleu Hérault est également disponible sur le site.

Cet article vous permettra de savoir :

  • comment est produit le miel ?
  • que consommons nous réellement ?
  • pourquoi protéger les abeilles ?
  • comment le choisir ?

Élaboration

Pour fabriquer 500 grammes de miel, les abeilles ont besoin de visiter environ 8,9 millions de fleurs, ce qui représente 7000 heures de travail

L’abeille butineuse, transforme le pollen de la fleur en nectar utilisable, grâce à ses enzymes digestives (invertase dans sans jabot). L’abeille receveuse régurgite le nectar avec de la salive ainsi que des sucs digestifs (le miel). Enfin, le miel est mis en alvéoles ventilé par les ailes des abeilles pour enlever l’humidité résiduelle.

Composition

Il est composé de 80% de sucre (dont 38% de fructose et 31% de glucose) et de 18% d’eau. Le miel comprend des sels minéraux et des oligosaccharides (dont des furanes, antioxydant, anti-inflammatoire et stimulateur des défenses immunitaires).

Quelques éléments indispensables à retenir :

  • le miel a la même valeur calorique que le sucre mais un indice glycémique plus bas
  • Il est toujours liquide en sortie de ruche. La cristallisation dépend de la composition en essences de fleurs
  • chauffer le miel modifie sa texture et ses bienfaits : + de 40 degrés provoque une dégradation du miel et + de 60 degrés donne exclusivement du sucre liquide sans aucun bienfait

Balance commerciale

  • Chine : 1er producteur au monde avec 500 000 tonnes par an
  • Ukraine : 1er producteur Européen avec 60 000 tonnes par an
  • France : 16 000 tonnes de miel produites par an mais 45 000 tonnes de miel consommées par an

NB : 6000 tonnes sont importées depuis l’Espagne, 7200 tonnes depuis la Chine et 3300 tonnes depuis l’Ukraine soit + de 35000 tonnes de miel importées en France en 2016. La France est le 5ème importateur mondial de miel.

Marché du miel

Le miel est le troisième produit le plus frelaté au monde. En 2015, 32% des miels étaient non conformes.

  • 1 miel / 10 adultéré avec du sucre ou de l’eau
  • 1 miel / 5 avec un mauvais étiquetage
  • 1 miel / 4 avec une anomalie dans la composition ou dans l’origine
  • le miel chinois est produit à partir de sirop de maïs ou de riz (seulement 15% de miel chinois peut être considéré comme du vrai miel)
  • le miel espagnol est issu d’une importation de miels à bas coûts depuis l’Ukraine ou la Chine. Il est ensuite reconditionné puis exporté vers les autres pays de l’UE (30000 tonnes/an) pour une production de 16000 tonnes

Marché du miel

Le miel est le troisième produit le plus frelaté au monde. En 2015, 32% des miels étaient non conformes.

  • 1 miel / 10 adultéré avec du sucre ou de l’eau
  • 1 miel / 5 avec un mauvais étiquetage
  • 1 miel / 4 avec une anomalie dans la composition ou dans l’origine
  • le miel chinois est produit à partir de sirop de maïs ou de riz (seulement 15% de miel chinois peut être considéré comme du vrai miel)
  • le miel espagnol est issu d’une importation de miels à bas coûts depuis l’Ukraine ou la Chine. Il est ensuite reconditionné puis exporté vers les autres pays de l’UE (30000 tonnes/an) pour une production de 16000 tonnes

Sauvons les abeilles

On parle ici du SEC, le syndrome d’effondrement des abeilles (Colony Collapse Disorder) avec – 21% du nombre de ruches de 1990 à 2010 et – 50% du nombre d’apiculteurs.

Les causes de cette chute démographique sont multiples :

  • Pathogènes : Acarien Varroa Destructor et champignon Nosema
  • Pesticides : 170 résidus de pesticides retrouvés par ruche avec 5000 phyto impactant les abeilles
  • Environnement : baisse de la biodiversité avec les monocultures et augmentation des toxines des plantes OGM + augmentation des températures
  • Pratiques d’apiculteurs : nourriture sous-dosée, maladies non détectées, affrontements entre colonies

à quoi servent les abeilles ?

Une étude de l’INRA-CNRS de 3 ans sur près de 300 parcelles de colza a mise en évidence :

  • cas 1 : parcelles avec insecticides, herbicides et fongicides : pas d’augmentation des rendements (et coût des pesticides très élevé)
  • cas 2 : parcelles avec pollinisateurs (et pas/peu de pesticides) : +15 à 40% de marge brute par rapport aux zones sans pollinisateur

Du miel durable ?

La pollinisation c’est 70 à 80% de la reproduction des plantes à fleurs dont 35% de notre alimentation qui en dépend.

Consommer du miel durable c’est donc : 

  • encourager les pratiques basées sur la nature
  • participer à des modèles vertueux (gagnant-gagnant) vers de bons rendements, un revenu décent pour l’apiculteur et la protection de l’environnement

Choisir un miel durable c’est :

  • bien lire les étiquettes  
  • privilégier les miels des apiculteurs locaux : miels de passionnés respectueux de leurs abeilles et des consommateurs
  • acheter du miel français
  • traquer le faux miel : marques « low coast » à éviter

Laissez un commentaire ! (0)

https-innutswetrust-fr