Les piliers de la santé

par | Août 9, 2013 | nut's book | 5 commentaires

« Ces deux ouvrages expliquent les bases de l’alimentation du sportif de manière efficace, détaillée et à la portée de tous. »

Les bases de la force

Avec cet article, j’ai choisi de vous faire partager (je fais un peu de pub au passage ;)) ces deux ouvrages sur l’alimentation du sportif.

Le premier concerne la « nutrition de la force ». Lorsque vous pratiquez le sport régulièrement et que vous voulez progresser, il est nécessaire d’avoir une alimentation de qualité et ce livre vous y aidera. Clair et concis, facile à lire, il rassemble l’ensemble des connaissances actuelles sur la nutrition. Contrairement à d’autres ouvrages plutôt complexes réservés à un public averti, je trouve celui-ci à la portée du grand public. En effet, nul besoin de se munir d’une encyclopédie ou d’un dictionnaire pour pourvoir décrypter des termes scientifiques, puisque l’auteur explique les notions et les fonctionnements de la nutrition de manière illustrée et détaillée.

Le second, « l’assiette de la force » est tout simplement un recueil de recettes, 100 au total, allant du petit-déjeuner au dessert. C’est aussi la suite logique du premier, car il permet de se confronter véritablement à la pratique. Du coup, si vous voulez manger correctement et progresser, vous serez un peu obligé de vous mettre derrière les fourneaux et entre nous, ce n’est pas plus mal 😉 .Les recettes sont claires et détaillées, la liste des ingrédients est présente et cerise sur le gâteau, toutes les recettes ont une quantification des protéines, lipides, glucides et présentent le coût calorique. Enfin, information essentielle, un intitulé indique si la recette est adaptée ou non au régime, à la prise de masse ou à l’endurance.

Personnellement, depuis l’achat de ces deux bouquins début 2013, ils me suivent partout. J’ai amélioré mes connaissances sur l’alimentation et ils m’ont permis de progresser en terme de sèche et définition musculaire, mais également de sélectionner des compléments alimentaires efficaces et cohérents par rapport à mes objectifs.

N’attendez plus, pour progresser et atteindre vos objectifs, cultivez-vous !

Site de l’auteur : http://www.julienvenesson.fr/

Laissez un commentaire ! (0)

https-innutswetrust-fr

5 Commentaires

  1. dakin

    Salut

    J’ai vu ton physique sur superphysique et franchement c’est le genre de physique que je recherche : j’aimerai te poser des questions

    1° Tu peux nous dire le nombre de calories que tu consommes par jour dans le cadre de ta diète cétogène?

    2° Quel est le ratio en graisse, glucide et protéine dans le cadre de ta diète cétogène ?

    3° Quels sont tes sources de graisse (fruit sec, omega 3 ou autre) ?

    4° tu fais un rebond glucidique tous les combien de jour ? et de combien de glucides ?

    Merci d’avance pour les réponses

  2. riflette

    Salut,

    Alors pour commencer, et si on suit les conseils de spécialistes en nutrition (Julien Venesson par exemple), le régime cétogène doit être réalisé sur une période définie. En ce qui me concerne, j’ai adapté ce mode d’alimentation en l’appliquant quotidiennement depuis presque une année maintenant en surveillant de très près mon équilibre alimentaire. Il faut en effet veillez a ne pas faire de carences…sachant que le but de ce régime est d’éliminer les sucres lents.

    J’ai supprimé toutes les sources de sucres lents de mon alimentation. Je m’autorise seulement 150gr de riz sauvage (Indice Glycémique bas) une fois tous les 10 jours pour mes rebonds glucidique. Ce régime marche très bien sur mon organisme, mais ma méthode ne sera pas forcément adapté à d’autres morphologies.
    Je consomme quelques sucres rapides via des fruits de saison (en ce moment melon) une fois par jour.

    Mes sources de graisses sont les OMEGA 3 à 90%. J’adore les fruits de mer, le poisson (anchois, maquereaux, truites, saumon, thon etc…) + une complémentation journalière en gélule.
    Je consomme aussi pas mal de fruits secs à coque (noix et noisette). J’essaye d’avoir ce ratio là en terme de sources de graisses (rapport Omega 3 / Omega 6) : 3/1

    Je cuisine exclusivement à l’huile d’olive BIO et je mange pratiquement que de la viande blanche (Poulet, dinde BIO).

    Je ne consomme donc plus de pain, pâtes, nouilles, riz de base, pomme de terre etc…

    Les seuls aliments contenant des sucres lents sont les farines et quelques aliments que j’utilise dans le cadre de la réalisation des recettes issues de « l’assiette de la force ».

    Au final, sur une journée j’ai en moyenne une consommation de 1985 kcal dans les jours où je fais un petit déjeuner, déjeuner et diner sans collation. Si il y a collation je suis à 2500kcal max.

  3. dakin

    Salut

    Merci : oui je sais que les diètes doivent suivre chaque métabolisme particulier et que ce qui marche pour quelqu’un qui fait 85 kilos métabo-rapide ne fonctionne pas sur un type de 85 kilos métabo-lent mais c’était juste pour me faire une idée

    En tout cas merci

  4. riflette

    Salut,

    De rien 😉
    Je vais bientôt faire un article en détaillant une journée « type » d’un point de vue diététique. T’auras une meilleure idée de ce que je mange comme ça !

Soumettre un commentaire

Nut's food

Impressions et conseils.

Nut's news

Aventures et états d'âme.

Nut's book

Un peu de lecture.

Sur INSTAGRAM : @grandecharpente & @BEN_VOIRIN

L'ESPRIT #INNUTSWETRUST !

Réseaux sociaux

Contactez-moi !

hugo@innutswetrust.fr

Au 5ème siècle avant J-C, un médecin grec de l’antiquité, Hippocrate disait : « Que ton alimentation soit ta première médecine ». Aujourd’hui, force est de contaster que ce conseil médical, qui a pourtant traversé les siècles, est bien trop vite oublié. Pourtant, à l'heure où la santé et le bien-être sont au coeur des préoccupations sociétales, l'alimentation devrait et doit retrouver ses lettres de noblesses.

Les graines, alimentation de base des peuples de "chasseurs-cueilleurs" font partie intégrante de notre évolution et participent à la sauvegarde d'un « capital santé » sain et cohérent. Propre à chaque individu, je souhaite préserver et enrichir ce capital pour le mettre au service de mes envies, de ma carrière professionnelle et personnelle. Une santé que je souhaite mettre à profit des autres pour montrer par les actes les bienfaits de cette démarche pour moi, pour vous, pour elle, la planète « Terre ».