Boissons énergétiques ou énergisantes ?

21 février 2022

Boissons énergétiques ou énergisantes ? Pendant l’effort

Il est très important de bien comprendre la différence entre boissons énergétiques et boissons énergisantes. 

Différences

Les boissons énergétiques sont des boissons dont composition nutritionnelle est adaptée à la pratique d’une activité sportive, et qui font l’objet d’un encadrement réglementaire spécifique. Ces boissons désignent de la même façon des boissons de l’effort, sport drink ou boissons isotoniques. L’objectif est d’avoir une concentration en particules relativement proche de celle de notre sang. Cela va apporter à notre corps pendant l’effort de l’eau, des minéraux et des nutriments dans des quantités qui permettent une absorption facile et donc un confort digestif.  En effet, un effort physique entraine une perte d’eau de notre corps, sous forme de sueur. Cela peut nous conduire à une déshydratation, responsable de petites gênes (crampes) voire d’une diminution de notre performance globale. 

Une boisson énergétique contient (entre autre) :

  • De l’eau pour l’hydratation 
  • Des glucides pour assurer un apport en énergie 
  • Du sodium, du potassium et du magnésium pour compenser les pertes via la transpiration ou leur utilisation pendant l’effort 
  • Des antioxydants pour permettre à notre corps de lutter contre les déchets toxiques générés pendant l’effort 
  • Des vitamines (notamment B) qui permettent de lutter contre la fatigue en améliorant l’absorption et l’utilisation des nutriments 

Les boissons énergisantes quant à elles, n’ont pas de réelle définition d’un point de vue réglementaire. Ce n’est qu’un terme marketing regroupant des boissons qui « qui se présentent comme possédant des propriétés stimulantes tant au niveau physique qu’intellectuel ». On retrouve dans ces produits de la caféine, des acides aminés (taurine, BCAA), du sucre, des vitamines et minéraux et parfois même des extraits de plantes (guarana, notamment). 

Boissons énergétiques et boissons énergisantes sont ainsi des produits totalement différents qu’il ne faut pas confondre.Les boissons énergétiques apportent une réelle plus-value dans le cadre d’un effort.Les boissons énergisantes n’ont aucun intérêt nutritionnel en situation d’exercice : elles augmentent les pertes en eau et sels minéraux tout en augmentant le risques d’accident à la chaleur.

Une canette de Monster Energy, Dark Dog ou même de Redbull est donc à proscrire pendant un effort. 

 

Composition des boissons énergétiques

Il n’y a pas vraiment de composition réellement optimale et encore moins parfaite d’une boisson énergétique. C’est très variable en fonction des besoins de chacun. Cela dépend de ce qu’on veut faire comme effort, pendant combien du temps, ce que notre organisme arrive à digérer et comment, de la température extérieure… 

Par exemple, quand il fait chaud, il vaut bien favoriser l’hydratation et donc avoir une boisson dite hypotonique, c’est-à-dire moins concentrée en nutriments et minéraux – plus diluée en quelques sorte.  Lorsque la température extérieure est moyenne ou fraîche, une boisson isotonique conviendra car on perd moins d’eau. 

De nombreuses marques de boissons énergétiques existent dans le commerce, avec des dizaines de formulations, de couleurs et de goûts différents. Mais ce sont en général des produits ultra-transformés, qui coûtent chers. Le plus optimal est donc de faire sa propre boisson avant son effort : ce sera moins cher, adapté à ses propres goûts et surtout aux conditions de son effort. 

Faire sa propre boisson énergétique

Si tu veux faire ta propre boisson isotonique, rien de plus simple :

  • De l’eau à forte teneur en minéraux (Hépar ou St Yorre) pour ton hydratation, l’apport en potassium et magnésium 
  • Un peu de sirop ou du miel pour ta source de sucres 
  • Du jus de citron ou d’orange pour les vitamines et antioxydants 
  • Un peu de sel pour l’apport en sodium 

Il faut seulement faire attention à :

  • Ne pas ajouter trop de sucre, pour éviter des troubles digestifs pendant l’effort . Le sucre et surtout le fructose peut fermenter et causer un effet laxatif – ou pour éviter une hypoglycémie (engendrée par un excès de glucose) 
  • Ne pas ajouter trop de sel, qui peut participer à la déshydratation 

 

Le mieux est de réaliser sa propre boisson et de tester pendant l’entrainement pour éviter un sous-dosage, ce qui n’aurait que peu (voire pas) d’effet sur notre corps et surtout un surdosage en éléments nutritifs. Un surdosage conduit à une boisson dite « hypertonique » mal digérée par notre organisme pouvant causer des crampes et brulûres d’estomac. 

 Maintenant, tu le sais. 

 

Laissez un commentaire ! (0)

https-innutswetrust-fr