Confectionner des produits délicieux avec Omie

27 novembre 2023

Confectionner des produits délicieux, sains et au prix juste avec Omie. Découvrez le troisième épisode du Nuts’ Talk avec notre invité, Thibaud Chausset.

Introduction à l’agriculture régénérative 

Omie est une entreprise pionnière dans l’agriculture régénérative, qui vise à révolutionner l’approche de la production alimentaire. La marque privilégie une agriculture qui répare les cycles du vivant, en alliant agriculture biologique et conservation des sols. Cette démarche environnementale et sociale, sans pesticides ni engrais chimiques, met en avant la nécessité d’une alimentation saine et responsable. En tant qu’acteur clé, Thibaud Chausset, ingénieur agronome chez Omie, explique que leur objectif est de minimiser l’impact environnemental tout en garantissant la qualité et la saveur des produits dans le but de confectionner des produits délicieux.

« L’agriculture régénérative qu’on défend chez Omie, c’est une agriculture dont l’ambition est de réparer les cycles du vivant, dans un cadre environnemental, social, économique et même sociétal. »

En plus de présenter les principes fondamentaux de cette approche, il est essentiel de comprendre son impact positif non seulement sur l’environnement, mais également sur les communautés locales et l’économie globale.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Ce concept s’aligne avec les vues d’autres penseurs dans le domaine. Par exemple, Wendell Berry, un fervent défenseur de l’agriculture durable, a déclaré :

« Nous n’héritons pas la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. »

Cela souligne l’importance de pratiques agricoles qui préservent l’environnement pour les générations futures, un principe au cœur de l’agriculture régénérative.

Le parcours de Thibaud Chausset

Ingénieur agronome et responsable filière chez Omie, il a un parcours professionnel intimement lié à sa passion pour la nature. Dès son plus jeune âge, il a été fasciné par l’environnement, ce qui l’a naturellement orienté vers l’agronomie. Thibaud mentionne dans le podcast :

« Depuis tout petit, je suis assez passionné par la nature, ça m’a amené à découvrir le métier d’ingénieur Agro et je me suis dit que c’était un bon moyen de reconnecter les enjeux liés à la nature. »

Son choix de carrière reflète une volonté de fusionner sa vocation personnelle avec des enjeux environnementaux plus larges.

Il joue un rôle crucial en assurant la sélection des ingrédients et des partenaires agricoles. Il précise :

« Mon travail, c’est de m’assurer qu’on va travailler avec les bonnes personnes, les bons ingrédients pour avoir les meilleurs produits en termes de goût mais aussi en termes d’impact sur l’environnement et sur la société. »

Ce rôle démontre son engagement à promouvoir une agriculture régénérative et à influencer positivement la chaîne de production alimentaire. Il rejoint d’ailleurs les idées de figures telles que Masanobu Fukuoka, un pionnier de l’agriculture naturelle, qui disait :

« Le but ultime de l’agriculture n’est pas la culture des cultures, mais la culture et la perfection des êtres humains. »

Cette citation capture l’essence de sa mission chez Omie : travailler en harmonie avec la nature pour produire non seulement de la nourriture et confectionner des produits délicieux mais aussi un impact sociétal et environnemental positif.

Les produits et valeurs d’Omie

Chez Omie, Thibaud Chausset explique que la sélection des produits se fait avec une grande rigueur, en privilégiant des critères tels que la qualité gustative et l’impact environnemental et sociétal. Il déclare :

« Notre travail, c’est de s’assurer qu’on va travailler avec les bonnes personnes, les bons ingrédients pour avoir les meilleurs produits en termes de goût mais aussi en termes d’impact sur l’environnement et sur la société. »

Cette approche montre un engagement fort d’Omie pour des produits sains et équitables. Cet engagement rejoint les idées de Carlo Petrini, fondateur du mouvement Slow Food, qui souligne l’importance d’une alimentation à la fois bonne, propre et juste. Petrini affirme :

« Une nourriture bonne pour ceux qui la mangent, propre pour ceux qui la cultivent, juste pour ceux qui travaillent dans la filière alimentaire. »

Cette vision complète celle d’Omie en soulignant l’importance d’une production alimentaire qui respecte l’environnement, les producteurs, et les consommateurs. Le choix d’Omie de travailler avec des partenaires partageant leurs valeurs illustre un engagement profond envers un modèle de consommation responsable, où chaque étape, de la production à la distribution, est gérée avec conscience et intégrité.

Transparence et éthique chez Omie

La transparence et l’éthique sont des piliers fondamentaux chez Omie, comme le souligne Thibaud Chausset. Il insiste sur une transparence radicale dans les processus de production, affirmant que tout est dévoilé sur les produits, y compris l’origine des ingrédients, les noms des agriculteurs et fabricants, la répartition du prix, et l’impact environnemental. Cette approche transparente est cruciale pour la confiance et l’adhésion des consommateurs.

La certification B Corp, obtenue par Omie, renforce leur engagement envers des pratiques commerciales responsables. Il explique que cette certification garantit l’impact positif d’une entreprise commerciale au regard des enjeux environnementaux, sociétaux mais aussi de gouvernance, de transparence et de relation avec ses différentes parties prenantes. Cela montre l’importance accordée non seulement à l’aspect environnemental mais aussi à une gouvernance éthique et une interaction responsable avec toutes les parties prenantes.

Cette démarche d’Omie s’aligne sur les pensées d’experts comme Paul Hawken, auteur et militant environnemental, qui déclare :

« La bonne volonté ne suffit pas ; nous avons besoin de transparence, de responsabilités et de véritables changements dans nos systèmes de production et de consommation. »

Cette citation souligne l’importance d’une responsabilité et d’une transparence accrues dans les pratiques commerciales pour un avenir durable.

Impacts environnementaux et sociaux

L’impact de l’agriculture régénérative pratiquée par Omie sur l’environnement et la société est significatif et profond. L’auteur, dans le podcast, met l’accent sur la réparation des cycles du vivant au cœur des fermes. Il souligne l’importance d’une approche holistique qui intègre les dimensions environnementales, sociales, économiques et sociétales. Par exemple, il mentionne :

« […] c’est une agriculture dont l’ambition est de réparer les cycles du vivant, dans un cadre environnemental, social, économique et même sociétal. »

Cette vision s’accorde avec des penseurs comme Aldo Leopold, qui a dit :

« Nous maltraitons la terre parce que nous la considérons comme un bien appartenant à quelqu’un. Quand nous verrons la terre comme une communauté à laquelle nous appartenons, nous pourrons commencer à l’utiliser avec amour et respect. »

L’agronome reflète l’idée que prendre soin de notre environnement est intrinsèquement lié à prendre soin de notre société. Il présente également des exemples concrets d’actions et de produits d’Omie qui incarnent cet engagement. Il décrit les efforts déployés pour maintenir une transparence radicale, garantir la durabilité des produits, et assurer une éthique solide dans toutes les étapes de production. Ces actions contribuent non seulement à la préservation de l’environnement mais aussi à la création d’un impact social positif, démontrant que l’agriculture régénérative n’est pas seulement une pratique agricole, mais un mouvement vers un avenir plus durable et équitable.

Techniques et innovations agricoles chez Omie

L’ingénieur aborde en détail les techniques et innovations agricoles soutenues par Omie. Il explique que leur approche combine l’agriculture biologique, qui élimine l’usage des pesticides et engrais chimiques, avec l’agriculture de conservation des sols, qui vise à minimiser le travail du sol et à maintenir une couverture végétale permanente. Cette fusion crée une synergie entre performance environnementale et économique. Il précise :

« En termes de pratiques agricoles, ça se traduit schématiquement par la réunion de l’agriculture biologique et de l’agriculture de conservation des sols. »

Cette vision innovante est soutenue par la gestion de l’eau et la place de l’arbre sur les exploitations, faisant écho aux idées de pionniers en agroécologie comme Masanobu Fukuoka, qui affirmait que

« La nature n’est pas un ennemi à conquérir, mais un partenaire avec lequel on doit coopérer. »

Chez Omie, cette coopération se manifeste dans un respect profond de l’écosystème et une recherche constante de méthodes agricoles qui améliorent à la fois la santé des sols et la qualité des produits.

Défis et avenir de l’agriculture régénérative

Il aborde les défis et l’avenir de l’agriculture régénérative en reconnaissant les obstacles et en envisageant l’impact futur de ces pratiques. Il souligne que le principal défi réside dans la nécessité de changer la mentalité et les pratiques agricoles conventionnelles et explique :

« C’est un défi de changer les habitudes, de démontrer que l’agriculture régénérative est non seulement viable mais aussi bénéfique pour les fermiers et l’environnement ».

Cette approche nécessite une transition graduelle et un soutien continu.

Pour l’avenir, notre invité est optimiste. Il envisage un monde où l’agriculture régénérative devient la norme, contribuant à la santé des écosystèmes et à la durabilité de la production alimentaire. Il affirme :

« Notre vision à long terme est de voir une agriculture qui travaille en harmonie avec la nature, où chaque action contribue à la régénération du sol et à la biodiversité. »

Cette vision est partagée par des experts comme Vandana Shiva, qui dit :

« La diversité dans les champs conduit à la diversité dans l’assiette, et c’est cette diversité qui garantit notre santé et celle de la planète. »

Rôle des consommateurs et éducation

L’ingénieur agronome met en lumière l’importance cruciale de l’éducation des consommateurs dans la promotion de pratiques agricoles durables. Il souligne que le consommateur joue un rôle déterminant dans la transition vers une agriculture régénérative. En choisissant consciemment des produits issus de cette agriculture, les consommateurs encouragent les pratiques durables et influencent les orientations du marché. Il affirme :

« On ne demande pas à nos consommateurs de nous croire sur parole, Omie fait preuve d’une transparence radicale. »

Cette transparence vise à éduquer le consommateur sur l’impact de ses choix, favorisant une prise de conscience globale. Cette vision est soutenue par des experts tels que Michael Pollan, qui dit :

« Vous votez trois fois par jour avec votre fourchette. »

Il souligne le pouvoir quotidien des choix alimentaires dans la promotion d’une agriculture respectueuse de l’environnement et de la santé. L’éducation des consommateurs chez Omie ne se limite pas seulement à la qualité des produits, mais s’étend à une compréhension plus large des impacts environnementaux et sociaux, insufflant un changement durable dans les habitudes de consommation.

Confectionner des produits délicieux, c’est tout un art

Dans la conclusion du podcast, notre invité résume les points clés abordés tout au long de l’entretien, mettant en avant l’engagement d’Omie envers l’agriculture régénérative et leur vision pour l’avenir pour confectionner des produits délicieux et savoureux pour le consommateur. Il souligne l’importance de la transparence, de l’éthique et de l’innovation dans les pratiques agricoles. Il insiste sur le rôle crucial des consommateurs dans la promotion de pratiques durables et l’impact significatif que leurs choix peuvent avoir sur l’environnement et la société.

Concernant la vision future d’Omie, il exprime un optimisme prudent, tout en reconnaissant les défis à relever. Il appelle les auditeurs à l’action, les encourageant à soutenir les pratiques agricoles durables par leurs choix de consommation. Cette approche est conforme à la pensée de figures importantes dans le domaine du développement durable, qui soulignent l’importance de l’action collective et de la responsabilité individuelle pour un avenir plus durable.

Nuts’ Talk

Nuts’ Talk, c’est le podcast du collectif IN NUTS WE TRUST, qui accueille des agriculteurs, éleveurs, sportifs, des experts de la santé et des marques engagées, afin de partager leurs meilleurs conseils sur l’alimentation et leur vision de ce qu’est le “bien manger”.

Et pour mieux manger, il faut commencer par mieux choisir. C’est pourquoi, dans le cadre de la nutrition sportive et en complément de nos publications, de nos podcasts et de nos conseils, nous vous proposons de découvrir notre outil, le ScanNuts®. Basé sur une méthodologie transparente, il vous aidera à faire les meilleurs choix en terme de compléments alimentaire en s’intéressant à l’ensemble de leur chaine de valeur.

Où nous écouter ?

Réagissez

N’hésitez pas à laisser un commentaire sous l’article pour partager vos avis et échanger avec nous sur ce sujet. Vous pouvez également nous envoyer directement sur notre page Facebook, notre compte Instagram, TikTok vos avis ou demande d’information. Nous y répondrons rapidement, le but étant, comme toujours d’aider le consommateur dans son quotidien d’achat et de réflexion et de préservation de sa santé.

Maintenant, tu le sais

5 1 vote
Évaluation de l'article
0
Salut petite nut's ! Partage ton avis en commentaire !x